La Vaccination

La vaccination est l’administration d’un antigène, soit une partie du microbe, généralement dépourvu de pouvoir pathogène (n’induisant pas des symptômes cliniques importants) et capable d’induire la production d’anticorps et stimuler le système immunitaire.

 

La vaccination vise à protéger l’animal des symptômes de la maladie et à bloquer ou réduire la multiplication et l’excrétion des germes dans l’environnement.

 

Il existe des vaccins vivants , des vaccins inactivés, à sous unités, recombinants :

 

  • Les vaccins atténués contiennent des microbes dont le pouvoir pathogène est atténué mais capables de se multiplier dans l’organisme. Ils stimulent ainsi une réponse immunitaire qui se rapproche à celle que l’animal pourrait produire en présence des souches pathogènes  du microbe. Une seule administration est suffisante à stimuler l’immunité.

 

  • Les vaccins inactivés contiennent des microbes morts, incapables de se multiplier. Deux ou plus administrations  sont nécessaires pour stimuler l’immunité.
  • Les vaccins sous unités sont des vaccins qui contiennent des protéines antigéniques administrées avec des adjuvants afin de stimuler leur pouvoir immunogène.

 

Il est possible administrer différents vaccins dans une administration unique.

 

Parfois peut être préférable et plus efficace  de ne pas cumuler plusieurs  valences dans la même administration.

Il est déconseillé de vacciner un animal malade, parasité, stressé, ou sous traitement avec des immunosuppresseurs (corticoïdes).

 

Il est conseillé d’éviter tout stress et surmenage dans les jours qui suivent la vaccination.

 

Les principaux vaccins disponibles en France pour les équidés sont : 

 

le tétanos, la grippe, la rhinopneumonie, la rage, l’ artérite virale la West Nile.

 

D’autres vaccins existent mais ne sont pas autorisés en France (rotavirus,  botulisme, ehrlichiose, encéphalomyélites virales, peste équine).

 

La vaccination est un acte médical qui engage la responsabilité du  vétérinaire. Les vignettes, la date, le cachet et la signature du praticien constituent la seule certification officielle de l’acte vaccinal.

N'oubliez pas d'amener le livret de l’équidé.


Tétanos : Vivement conseillé pour tous les équidés tous le 3 ans minimum et suite à blessure ou chirurgie à risque. Souvent requis par les assurances.

 

2 injections à 1 mois d’intervalle à partir des 1 (mère non vaccinée, orphelins) ou 4 mois d’âge (mère vaccinée).

 

Rappel  à 1 an, puis tous les 3 ans minimum

 

Grippe : obligatoire pour tous les chevaux participants à rassemblements de chevaux, compétitions, randonnées, foires, étalons et poulinières appartenant à certaines races (PS , AQPS, TF, AR, AA, Mérens) , en cas d’exportation

 

Primo : 2 injections à 21 – 92 jours d’intervalle à partir des 2 (mère non vaccinée, orphelins)  ou 5 mois d’âge (mère vaccinée).

 

1er Rappel :

·         à 5 mois de la seconde  injection le délai entre les deux injections ne dépassant pas les 6 mois (FFE)

 

·         Chevaux de course : entre 150 et 215 jours après la deuxième injection (code des courses)

·         Chevaux participants aux compétitions FEI : 6 mois +/- 21 jours

 

Nota : le protocole le plus stricte étant celui de la FFE il est conseillé de suivre celui-ci pour tous les chevaux

 

·         Rappels annuels avant le 365eme jour

 

·         Chevaux participants aux compétitions FEI : lorsqu’il se trouve sur un champ de course le cheval doit avoir reçu un dernier rappel à moins de 6 mois +/- 21jours

 

·         En tout état de cause un cheval ne peut pas participer à une compétition dans les 7 jours qui suivent sa vaccination.

 

Rhinopneumonie : obligatoire pour étalons et poulinières appartenant à certaines races (PS , AQPS, TF, AR, AA, Mérens) Conseillé pour les reproducteurs, les jeunes chevaux et les chevaux à l’entraînement.

Conseillé dans un milieu à forte densité  de chevaux.

 

Cas général : 2 injections à 1 mois d’intervalle à partir des 2 (mère non vaccinée, orphelins) ou 5 mois d’âge (mère vaccinée).

 

Rappel  tous les 6 mois

 

Protocole poulinières : rappel à 5-7-9 mois de gestation en prévention des avortements tardifs.

 

Rage : animaux destinés à l’exportation ou pour l’importation depuis certains pays. Pour les autres n’est pas obligatoire.

 

2 injections à 1 mois d’intervalle à partir des 2 (mère non vaccinée, orphelins)  ou 4 mois d’âge (mère vaccinée).

 

Rappel annuel

 

NOTA : Les vaccins, comme les autres médicaments peuvent provoquer des effets secondaires.

 

Des réactions locales (œdème, tuméfactions) peuvent être observés, liées à la présence des adjuvants, qui stimulent une légère irritation locale nécessaire à l’activation de la réponse immunitaire .

 

Certains chevaux peuvent développer des abcès au point d’injection .

 

Pour ces sujets il est conseillé de changer de spécialité vaccinale. Un traitement antihistaminique concomitant s’avère parfois utile afin de réduire l’irritation. A travers les bonnes pratiques (choix du site d’injection, désinfection, injection intramusculaire profonde) le vétérinaire vise à réduire la fréquence  de ce types d’épisodes, qui toutefois se présentent inévitablement dans une petite proportion de cas.

 

La Visite vaccinale est l'occasion pour le vétérinaire de faire le point sur l'état de santé de votre animal, il pourra aussi contrôler l'état de la dentition et proposer une séance de dentisterie, effectuer un contrôle métabolique et administrer un vermifuge au besoin.

 

18/09/2016

 

Dr A. LEUCCI